13 avril 2011

Formation des maîtres : la position de l'Université de Lille 1

L'Université de Lille 1 a rédigé une note qui précise quelle est sa position (approuvée à l'unanimité en CA du 8 avril 2011) sur la coopération régionale dans le domaine de la formation des maîtres.

L'Université de Lille 1 confirme qu'elle attache une extrême importance à la formation des enseignants du premier et du second degré, et par conséquent à la mise en œuvre et à la réussite de l’accord cadre signé par le Recteur, les six universités publiques et le directeur de l’IUFM en janvier 2010. L'Université de Lille 1 ajoute que la dispositif doit être conforté, mais que des problèmes sont néanmoins apparus :

"Le premier est relatif à la mise en oeuvre des moyens pour réaliser les enseignements professionnalisés des spécialités de masters consacrés à la formation des maîtres.../...C’est la mission première de l’IUFM. Des moyens humains ont été mis à disposition à l’université d’Artois, lors de l’intégration de l’IUFM. Ces moyens doivent être consacrés à la formation des maîtres. S’ils sont suffisants, aucune compensation monétaire ne peut être demandée par l’Université d’Artois aux autres universités. S’ils sont insuffisants, il appartient aux universités publiques de décider collectivement des modalités de financement et de porter à la DGESIP la revendication que des moyens supplémentaires soient affectés pour assurer cette mission fondamentale du service public".../...

"Le second problème résulte de l’avenant signé entre l’Université d’Artois et l’institut catholique, permettant à cette dernière de délivrer des masters relatifs aux métiers de l’enseignement. Le respect de l’accord cadre entre les universités supposait que les décisions relatives à l’opportunité et éventuellement aux modalités d’un conventionnement avec l’institut catholique soient prises collectivement et dans le respects des procédures collégiales qui fondent le fonctionnement des universités publiques. Si tel n’était pas le cas, l’université Lille 1 ne serait plus liée par un accord régional devenu purement formel. Discuter collectivement de l’opportunité et des éventuelles modalités d’un conventionnement avec l’institut catholique est donc une nécessité et l’enjeu dépasse celui de la formation des maîtres"

Un principe essentiel fonde la position de Lille 1 dans cette discussion : «celui de la nécessité que les masters s’appuient sur les compétences reconnues en matière de recherche. C’est un principe directeur mis en avant par l’Etat, qui fonde d’ailleurs les évaluations de l’AERES. Dans le domaine de la formation des maîtres, ces compétences relèvent des sciences de l’éducation, mais aussi, en particulier pour les masters du second degré, de celles des disciplines en sciences, en sciences humaines et sociales. Il ne peut être question que des masters soient délivrés, sans cette attache forte à la recherche, qui seule garantit l’exigence et la qualité des formations ».

Posté par collectifiufm à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Formation des maîtres : la position de l'Université de Lille 1

Nouveau commentaire