P1030028Nous avons installé ce "cimetière" à l'entrée de l'IUFM de Villeneuve d'Ascq. Chaque croix représente un emploi contractuel. Tous ces personnels contribuent au bon fonctionnement de l'IUFM et ont été recrutés dans le privé en fonction d'un profil de poste, parce qu'ils sont compétents.  Nous affirmons notre totale solidarité envers nos  collègues contractuels, qui ne doivent pas être traités comme des produits jetables.  Notre exigence n'est pas négociable : aucun licenciement ! Ni chez les contractuels de l'IUFM, ni chez les contractuels de l'Université d'Artois. Toutes ces personnes et leurs familles sont actuellement dans l'angoisse, dans la détresse.

Dans les prochains jours, nous observerons donc attentivement quelles seront les décisions des Autorités.  Pour qu'il soit efficace, le nouveau service public de formation des maîtres  tel qu'il sera mis en place à la rentrée prochaine  doit nécessairement passer par l'emploi de  toutes les forces vives de l'IUFM, sans aucune exception.

Les incertitudes ne sont toujours pas levées. Dans l'attente, diverses actions sont envisagées.  Ce  sinistre cimetière pourrait par exemple faire l'objet d'installations éphémères mais spectaculaires en certains lieux significatifs, ce qui  nous donnerait l'occasion de distribuer nos tracts,  tout en  expliquant ce que signifie cette mise en scène... et pour crier notre indignation face  à  cette intolérable  mise à mort.